Rapport sur la mesure du Bilan humique

A l’heure où les directives  pour  la  protection  de  l’environnement  sont réglementaires et entraînent parfois des  contraintes,  l’Institut  de  l’Agriculture  Durable (IAD) a fait le choix  de  proposer  aux  agriculteurs  des  indicateurs permettant la mesure de résultats afin d’initier des démarches de  progrès  pour  diminuer leurs impacts sur l’environnement. Une attention particulière est portée à l’empreinte Carbone qu’il s’agit de minimiser tout en  produisant plus pour subvenir  aux besoins futurs.

Pour réaliser cet objectif, l’IAD étudie la possibilité de transformer nos systèmes agricoles émetteurs de gaz à effet de serre en  puits  de  Carbone.  L’un  des  moyens pour arriver à cet objectif est de maximiser la production de matière organique du système agricole afin que la production d’humus soit supérieure à la minéralisation annuelle. Il s’agit dès lors de mesurer  la séquestration  du Carbone  dans les sols ce     qui permettrait de discriminer les pratiques selon leurs impacts sur l’environnement. L’investigation autour d’un outil capable  de  mesurer  la  séquestration  de  carbone  dans les sols se réalise autour des modèles et calculateurs de Bilan humique.

Depuis sa création en 2007, l’IAD a fait le choix de créer des indicateurs de performance pour guider les agriculteurs vers des pratiques d’agriculture  durable.  Les objectifs des indicateurs sont d’être applicables à la ferme, fiables, simples à utiliser, rapides à renseigner et de pouvoir être mis à jour régulièrement.

Cette étude a pour but de présenter les bases bibliographiques et techniques introduisant la création d’un « calculateur Carbone » répondant aux différentes attentes agricoles :

  • Mesurer la séquestration du Carbone
  • Déterminer l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement : qualité des sols, qualité de l’eau, bilan GES global de la ferme
  • Permettre de repérer les meilleures pratiques agricoles selon un contexte pédoclimatique donné