L’Institut de l’Agriculture Durable est une Société par Actions Simplifiées, créée en 2008, dont le siège est 38 rue des Mathurins – 75 008 Paris.
L’IAD® est présidé par Jean-François SARREAU, agriculteur dans le Finistère. Jean-François SARREAU est producteur d’œufs de consommation et de céréales.

Activités principales de l’IAD

C’est une mise en commun de connaissances et d’expériences pour créer un centre d’expertise en matière d’agriculture durable, pour élaborer, développer et promouvoir celle-ci par la fourniture d’études, de conseils et d’assistance dans la mise en œuvre de projets concrets dans ce domaine.

L’objectif consiste à favoriser l’émergence et/ou la mise en œuvre concrète des projets de ses membres et actionnaires dans le développement d’une agriculture durable qui soit productive, compétitive, et respectueuse des ressources naturelles (sol, air, eau, biodiversité…).

L’IAD est structurée en 4 collèges :

  • un collège A (associations – 3 membres)
  • un collège B (entreprises – 9 membres)
  • un collège C (agriculteurs – 86 agriculteurs)
  • un 4ème collège (collège D) (Industries de la 1ere transformation)

Des hommes engagés au service de l’agriculture

L’IAD (Institut de l’Agriculture Durable), présidé par Jean-François Sarreau, agriculteur-éleveur en Bretagne, est un institut composé d’agriculteurs, d’agro-industriels et d’associations, réunis autour d’une démarche, celle du développement durable.

Produire mieux et plus avec moins de moyens

Les objectifs de l’IAD s’intègrent dans les problématiques actuelles:

  • Produire des denrées alimentaires de qualité pour satisfaire une demande de consommation en développement dans les années à venir.
  • Préserver les ressources non renouvelables – le sol, l’eau et l’air – par des pratiques agricoles performantes et intégrant l’agronomie au cœur du système de production.
  • Faire en sorte que l’agriculture contribue à l’indépendance alimentaire et énergétique, ainsi qu’à la fourniture de biomatériaux.
  • Dynamiser la compétitivité des entreprises agricoles.
  • Permettre à l’agriculture de contribuer efficacement à la production, l’entretien (ou la conservation) de la biodiversité et à la lutte contre le réchauffement climatique

Pour une agriculture durable et compétitive et élever la durabilité aux attentes des agriculteurs et des citoyens

Le projet de l’IAD repose sur le double défi de répondre de manière la plus efficace possible aux problématiques fondamentales se posant aujourd’hui au secteur agricole et d’optimiser la qualité du système de production en fonction des enjeux économiques, sociaux et environnementaux

Placer l’agriculteur au cœur du développement durable

Les travaux de l’IAD s’appuient sur les résultats des pratiques agricoles qui prennent leurs modèles dans les exemples de fonctionnement que fournissent les écosystèmes naturels. Sans végétaux, il n’y a rien sur terre ! En s’adaptant depuis 500 millions d’années, les écosystèmes présentent le meilleur modèle de durabilité existant sur terre. Celui-ci s’exprime dans un cycle où s’équilibrent 3 grandes fonctions : produire, consommer, recycler.

L’agriculture durable consiste à copier les grands principes de fonctionnement de la nature pour les systèmes de productions agricoles : couverture des sols, intensification de la captation de CO2, maximisation des rendements de biomasse par unité de surface, biodiversité et sol vivant avec valorisation de la biomasse, recyclage de la MO, agriculture puits de carbone, etc. …. Le souhait et la volonté de l’agriculteur, capable de s’engager personnellement dans le développement durable, ainsi que la participation de tous les acteurs de l’agriculture, sont mis en avant dans ce dispositif.

Mettre à profit cinq outils essentiels pour l’agriculture

Pour l’IAD, l’élaboration d’une agriculture durable passera par le développement de la production végétale à travers 5 outils essentiels pour le secteur agricole, dont ses partenaires disposent déjà aujourd’hui :

  • la science du sol et la formation agronomique qui vise la production de sols fertiles,
  • le machinisme agricole qui préserve la fertilité des sols, les sols vivants et la biodiversité,
  • le potentiel de toute la gamme de la diversité génétique et son amélioration,
  • la fertilisation (organique, minérale, de synthèse) adaptée à la production et la protection de l’environnement,
  • la protection sanitaire des plantes et des animaux qui se décline aussi bien par la lutte biologique, intégrée ou chimique. Il s’agit de récolter une plante en bonne santé afin de développer des produits de qualité.

Le collège A est composé de 3 associations :

Le collège B rassemble 86 agriculteurs répartis sur tout le territoire national

Le collège D est composé d’industries de la transformation :

IAD – 38 rue des Mathurins – 75008 PARIS

courriel : agridurable@laposte.net

twitter / dailymotion

Jean-François SARREAU

Jean-François SARREAU

Président de l'IAD

Konrad SCHREIBER

Konrad SCHREIBER

Expert agronome et chargé des formations et des expérimentations

Eric SCHMIDT

Eric SCHMIDT

Directeur de projet et d'indcIADes